Rubrique : Huffington Post

avril 15th, 2017 par La rédaction

Dans un climat tendu, le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson s’est rendu à Moscou ce 11 et 12 avril 2017. Au cœur des discussions, les frappes américaines sur une base aérienne en Syrie, qui ont pris tout le monde par surprise. Y compris Moscou, qui demande aujourd’hui aux Américains de clarifier leur position.

La Russie veut connaître « les intentions réelles » des Etats-Unis afin d’éviter une « récidive » de la frappe américaine et de travailler à la création d’un « front commun contre le terrorisme ». « Notre ligne de conduite se base sur le droit international et non pas sur un choix du type ‘avec nous ou contre nous' », a ainsi déclaré Serguei Lavrov à Rex Tillerson, au début de leur rencontre à Moscou.

« Il est important pour nous de comprendre votre position, la position des Etats-Unis et les intentions réelles de l’administration » de Donald Trump, a insisté le chef de la diplomatie de Vladimir Poutine.

La toute première visite en Russie d’un haut responsable de la nouvelle administration américaine devait servir à jeter les bases de la « normalisation » des relations entre les deux pays promise par Donald Trump lors de sa campagne électorale. Mais l’attaque chimique présumée de Khan Cheikhoun et la frappe américaine qui l’a suivie a provoqué un nouveau regain de tensions aux accents de Guerre froide entre les deux puissances.

Publié dans Huffington Post

mars 24th, 2017 par La rédaction

La Chambre des représentants vote pour remplacer « Obamacare », la refonte du système de santé signée par Barack Obama il y a sept ans, et que les républicains ont fait voeu d’abroger dès leur retour au pouvoir.

Le pari du milliardaire est que les républicains n’oseront pas faire échouer la première grande loi du mandat, et se fâcher avec lui.

Les ultra-conservateurs du « Freedom Caucus » disent que le plan républicain n’est qu’une version édulcorée d’Obamacare et ne permettra pas de faire baisser les coûts.

Pour Nancy Pelosi, la chef de la minorité démocrate, forcer un vote sans être certain du résultat est une « erreur de débutant ». « Il faut d’abord créer un consensus au sein de son groupe. Et quand on est prêt, on fixe une date et on vote », a expliqué la démocrate, ancienne présidente de la Chambre.

La Chambre compte actuellement 430 élus, dont 193 démocrates et 237 républicains et le vote se fait à la majorité. Donald Trump a investi un capital politique considérable dans la réforme, même s’il en a laissé la rédaction à Paul Ryan, le quadragénaire qui préside la Chambre depuis 2015.

Publié dans Huffington Post

janvier 18th, 2017 par La rédaction

Lors de sa visite en Russie, Donald Trump « était simplement un homme d’affaires, une des personnes les plus riches d’Amérique », a déclaré Vladimir Poutine lors d’une conférence de presse. « Donc quoi, quelqu’un pense que nos services secrets courent après tous les milliardaires américains? Bien sûr que non, c’est du délire complet », a-t-il indiqué, précisant que, à ses yeux, ceux qui diffusent ces informations sont « pires que des prostitués. »

Pour Vladimir Poutine, ce rapport vise simplement à « saper la légitimité du président élu » malgré sa victoire « convaincante ». Il a même ajouté que certains souhaitent « mettre en scène un Maidan à Washington », en référence au prétendu rôle des États-Unis dans l’organisation de manifestations sur la place principale de la capitale ukrainienne qui a chassé le président russophile du pays en 2014.

Publié dans Huffington Post

décembre 23rd, 2016 par La rédaction

Les Etats-Unis et la Russie, de nouveau dans la course au nucléaire? Jeudi 22 décembre, le futur président Donald Trump a donné un aperçu de ses ambitions concernant l’arsenal nucléaire américain, en se prononçant pour son renforcement. Une déclaration qui fait écho à celle de Vladimir Poutine le même jour.

« Les Etats-Unis doivent renforcer et étendre leur potentiel nucléaire jusqu’à ce que le monde revienne à la raison sur la question du nucléaire », a tweeté le président élu des Etats-Unis. Il n’a cependant pas précisé ce qu’il entendait par « potentiel nucléaire », à savoir l’armement et/ou les centrales énergétiques.

Selon l’ICAN, l’arsenal nucléaire russe est estimé en 2016 à 7300 têtes. Et visiblement, le chiffre n’est pas prêt de décroître. Ce jeudi 22 décembre, Vladimir Poutine a ordonné le renforcement en 2017 de la force de frappe nucléaire russe, afin de la rendre capable de percer tout bouclier antimissile. « Il faut renforcer le potentiel militaire des forces nucléaires stratégiques, avant tout à l’aide de systèmes de missiles capables de garantir le franchissement des systèmes de défense antimissile existants ou à venir », a déclaré le président lors d’une réunion avec l’ensemble des responsables des armées russes.

Dans son viseur, le bouclier antimissile que le Pentagone envisage de déployer en Europe Orientale, et qui constitue, selon l’autorité russe, une menace contre sa capacité de dissuasion nucléaire.

Publié dans Huffington Post

décembre 16th, 2016 par La rédaction

Rien que la fortune du financier Willbur Ross, secrétaire au Commerce, est estimée entre 2,5 et 2,9 milliards.

Ce n’est pourtant que la seconde plus grosse fortune du gouvernement. Betsy DeVos, à l’Education, est l’épouse de Richard DeVos, 88e fortune américaine avec 5,4 milliards de dollars.

Cette accumulation de richesse au sommet de la pyramide du pouvoir est inédite.

Même rapporté au patrimoine médian de la population, le ratio est spectaculaire. D’après Quartz, il faudrait environ 120.000 ménages américains, à raison de 83.000 dollars chacun, pour égaler les quatre plus riches du cabinet Trump.

Publié dans Huffington Post