Rubrique : Les Echos

avril 15th, 2017 par La rédaction

Dans une interview au « Wall Street Journal », le président Donald Trump a livré quelques indications sur les marchés et le billet vert. « Je pense que le dollar devient trop fort et c’est en partie de ma faute car les gens ont confiance en moi. Mais cela fait du mal (à l’économie) et en fera au bout du compte », a-t-il estimé.

« Il y a des points positifs à un dollar fort mais le meilleur est que cela sonne bien », a-t-il raillé. « Quand vous avez un dollar fort, il est très très difficile d’être compétitif avec des pays qui dévaluent leur monnaie », a souligné le président américain en allusion à la « guerre des changes » (course aux dévaluations compétitives). Ses déclarations sur le billet vert avaient suscité, mercredi, un repli du dollar de l’ordre de 0,7 %. Jeudi, le billet vert était stable.

Dans son entretien, le président a dit préférer « une politique de taux d’intérêt bas », qui limite l’appréciation du dollar. Interrogé sur l’éventuel remplacement de Janet Yellen à la tête de la Fed, il s’est montré évasif. « Je l’aime bien et je la respecte. » « Il est tôt » pour envisager son remplacement. Elle n’est pas « grillée », a répondu le président.

Publié dans Les Echos

novembre 21st, 2016 par La rédaction

Une fois passée l’émotion des premiers jours ayant suivi les résultats de l’élection présidentielle, les entreprises se montrent pragmatiques et soupèsent l’intérêt de la politique du nouveau gouvernement en matière de réglementation, de fiscalité et d’infrastructures.

Donald Trump a promis de ramener de 35 % à 15 % le taux de l’impôt sur les sociétés.

Trump a promis de supprimer les régulations pénalisant l’emploi.

Mais des inquiétudes persistantes sur les droits de douane

La perspective d’une renégociation des traités commerciaux continue d’inquiéter dans l’automobile.

Publié dans Les Echos

novembre 21st, 2016 par La rédaction

Melania Trump, la future First Lady, ne s’installera pas à la Maison Blanche. En tout cas pas au moment où son mari Donald prendra ses quartiers à Washington en janvier en tant que 45e président des Etats-Unis. Le président élu a confié à la presse américaine que sa femme et son fils de dix ans, Barron, résideraient encore quelque temps dans la Trump Tower à Manhattan, le temps que l’année scolaire se termine.

Trump ignore la presse présidentielle

Le New York Times raconte que, de l’aveu de ses conseillers, Donald Trump, choqué par sa propre élection, a du mal à se faire à l’idée que sa vie va radicalement changer. Ses entorses aux traditions depuis le 8 novembre semblent le démontrer. La semaine dernière, le président élu, qui travaille toujours à assembler son administration, a par exemple quitté sa résidence new-yorkaise sans avertir les médias qui suivent ses déplacements. Les reporters et photographes ont ensuite appris qu’il était aller dîner avec sa famille et ne souhaitait pas être dérangé.

Publié dans Les Echos