Un «grand jour» pour les emplois américains

C’est un «grand jour» pour l’emploi et l’indépendance énergétique, a affirmé le président américain vendredi. «C’est un moment historique pour l’Amérique du Nord», a-t-il ajouté après que son administration a donné son accord plus tôt dans la journée.

Il n’a pas fait allusion au débat sur le réchauffement climatique et à l’environnement, sujets qui avaient poussé son prédécesseur Barack Obama à bloquer la construction de l’oléoduc.

En accordant le permis, le département d’État a indiqué que la construction de cet oléoduc «servirait l’intérêt national» américain. TransCanada, l’opérateur canadien qui va exploiter l’oléoduc a indiqué pour sa part qu’elle abandonnait en conséquence les poursuites engagées contre le gouvernement américain après le veto d’Obama.

Le département d’État a souligné que ce feu vert avait été donné après avoir pris en compte divers facteurs comme «la sécurité énergétique, l’environnement, les aspects culturels ou les impacts économiques», tout en étant conforme sur un plan légal.

Le 24 mars 2017 par TVA nouvelles