Jérusalem, le nouveau caprice de Donald Trump

Contre l’avis de ses alliés, de son secrétaire d’État et de son ministre de la Défense, il a donc décidé de transférer l’ambassade américaine à Jérusalem, une rupture totale avec la politique américaine. Donald Trump remplit ainsi une promesse de campagne, ravit son électorat évangélique et ses riches …

Source

Le 7 décembre 2017 par Divers