Pour lutter contre le piratage des emails, Donald Trump préconise le retour au courrier

Les ordinateurs n’inspirent pas confiance à Donald Trump. Interrogé par des journalistes le soir du Nouvel An, le nouveau Président des États-Unis a déclaré qu’aucun ordinateur n’était sécurisé. Au sujet des représailles annoncées le 29 décembre par Barack Obama en réponse aux cyberattaques russes, Donald Trump s’est montré très prudent, se gardant bien de révéler des «choses que les autres ne savent pas».

Au sujet de la vulnérabilité des ordinateurs, Donald Trump n’a pas entièrement tort. Le site The Next Web rappelle qu’il est impossible d’en assurer la sécurité à 100%. «La proposition de Trump n’est pas idiote», estime Stéphane Bortzmeyer, libriste et ingénieur. «Préconiser le chiffrement des emails ne serait pas incongru mais ce n’est pas non plus une solution miracle. Il est de plus très compliqué de faire du chiffrement sans faille.»

Le 3 janvier 2017 par Le Figaro