Les marchés continuent de jouer la carte Donald Trump

Lors de la semaine du lundi 21 au vendredi 25 novembre, le Dow Jones, représentatif des « méga-capitalisations américaines », a franchi, pour la première fois de son histoire, les 19 000 points, portant à plus de 9 % son gain depuis le début de l’année. Le S&P 500 (grandes valeurs), le Russell 200 (petites sociétés) ou le Nasdaq (technologies) ont, eux aussi, inscrit un nouveau plus haut historique, augurant un de ces rallyes de fin d’année comme la Bourse les affectionne tant.

Après la hausse des indices, les avis divergent pour savoir si cette « grande rotation » permettra de soutenir encore les actions. Les stratégistes de Deutsche Bank estiment que la politique du président élu pourrait pousser l’indice S&P 500 jusqu’à 2 500 points en 2017, soit 14 % de plus qu’actuellement. Certains ironiseront sur le fait que l’allemand a été l’un des grands financeurs de l’empire Trump.

Le 26 novembre 2016 par Le Monde