Le mystère autour des impôts de Donald Trump partiellement levé

Les médias américains cherchaient depuis longtemps à percer le mystère des revenus du président américain Donald Trump. Mardi, la Maison-Blanche a confirmé que l’homme d’affaires s’était acquitté en 2005 de 38 millions de dollars (35,8 millions d’euros) d’impôts sur des revenus de plus de 150 millions de dollars, devançant ainsi les révélations attendues de la chaîne MSNBC. La présentatrice de la chaîne Rachel Maddow, qui a annoncé ce scoop en fanfare sur les réseaux sociaux – sachant que les chiffres datent tout de même de plus de dix ans -, dit avoir obtenu deux pages de la déclaration d’impôt de Donald Trump des mains du journaliste David Cay Johnston. Ce dernier assure les avoir reçus par la poste.

Les documents en question montrent que Donald Trump a fait l’objet d’un taux d’imposition de 25%. L’ex-homme d’affaires a déduit une perte de 100 millions de dollars de ses revenus afin de réduire le montant des impôts fédéraux. La Maison-Blanche évoque pour sa part la prise en compte d’une «dépréciation de grande ampleur pour construction». Elle a dénoncé une fuite illégale mais confirmé les montants. «Il faut vraiment être désespéré par rapport aux audiences pour vouloir enfreindre la loi afin de vendre un sujet portant sur deux pages de déclarations fiscales datant de plus d’une décennie», a déclaré un responsable de l’exécutif sous couvert d’anonymat. «Malgré le montant élevé des revenus et de l’impôt payé, il est totalement illégal de dérober et de publier des déclarations de revenus», a poursuivi ce responsable, ce que MSNBC a contesté.

Le 15 mars 2017 par Le Figaro