La protection de Donald Trump coûte près d’un million de dollars par jour à New-York

Si la police new-yorkaise a l’habitude d’accueillir régulièrement des chefs d’États – New York étant le siège des Nations Unies – assurer quasiment en continu la sécurité du futur président des États-Unis et de sa famille, c’est inédit. «Nous n’avons jamais fait face à une telle situation» confiait vendredi dernier le maire de la ville Bill de Blasio, lors d’une conférence de presse.

En principe, la protection du président des États-Unis, et du président élu, incombe aux agents du Secret Service, unité d’élite gouvernementale. Les autorités locales sont mises à contribution lorsque le président rentre chez lui, pendant ses congés, notamment pour surveiller la foule et gérer la circulation. Mais avec Trump, la donne n’est plus la même. Depuis son élection, la police de New York a dû installer des barricades autour de la Trump Tower, située sur la Cinquième Avenue. Vendredi dernier par exemple, durant l’heure de pointe, le tunnel Lincoln, qui relie l’île de Manhattan au New Jersey, a été fermé à cause d’un déplacement de Donald Trump.

Le 24 novembre 2016 par Le Figaro