La Russie aimerait bien connaître « les intentions réelles » de Donald Trump sur la Syrie

Dans un climat tendu, le secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson s’est rendu à Moscou ce 11 et 12 avril 2017. Au cœur des discussions, les frappes américaines sur une base aérienne en Syrie, qui ont pris tout le monde par surprise. Y compris Moscou, qui demande aujourd’hui aux Américains de clarifier leur position.

La Russie veut connaître « les intentions réelles » des Etats-Unis afin d’éviter une « récidive » de la frappe américaine et de travailler à la création d’un « front commun contre le terrorisme ». « Notre ligne de conduite se base sur le droit international et non pas sur un choix du type ‘avec nous ou contre nous' », a ainsi déclaré Serguei Lavrov à Rex Tillerson, au début de leur rencontre à Moscou.

« Il est important pour nous de comprendre votre position, la position des Etats-Unis et les intentions réelles de l’administration » de Donald Trump, a insisté le chef de la diplomatie de Vladimir Poutine.

La toute première visite en Russie d’un haut responsable de la nouvelle administration américaine devait servir à jeter les bases de la « normalisation » des relations entre les deux pays promise par Donald Trump lors de sa campagne électorale. Mais l’attaque chimique présumée de Khan Cheikhoun et la frappe américaine qui l’a suivie a provoqué un nouveau regain de tensions aux accents de Guerre froide entre les deux puissances.

Le 15 avril 2017 par Huffington Post