« Shithole » projeté sur la façade de l’hôtel de Trump à Washington

Mais que les employés de la Trump Tower se rassurent, il ne s’agit pas de graffitis à enlever ou d’une nouvelle peinture murale à recouvrir. Non, cette « cure de jouvence », comme l’explique l’édition américaine du HuffPost est l’oeuvre de l’artiste Robin Bell qui utilise des vidéoprojecteurs pour faire …

Source

Le 14 janvier 2018 par Divers