Trump accuse Obama d’entraver la transition

Deux jours après l’élection du 8 novembre, les deux hommes s’étaient rencontrés dans le Bureau ovale et s’étaient efforcés de mettre de côté des mois de campagne acrimonieuse, insistant sur leur volonté de mener une transition apaisée.

Mais rompant avec la tradition américaine voulant que présidents sortant et élu offrent, au moins en façade, un front respectueux, Donald Trump a lancé sur Twitter mercredi matin une salve remarquée critiquant Barack Obama.

Je fais de mon mieux pour ignorer les nombreux obstacles et déclarations incendiaires du président O. Je pensais que la transition se ferait en douceur. MAIS NON!, a-t-il écrit, sans préciser la teneur de ces obstacles ni les propos de M. Obama auxquels il se réfère.

Donald Trump a également de nouveau critiqué mercredi les Nations unies.

L’ONU a un potentiel tellement énorme. (Elle) n’est pas à la hauteur de son potentiel, a-t-il dit aux journalistes devant sa luxueuse résidence de Mar-a-Lago, en Floride. Quand est-ce que vous avez vu les Nations unies résoudre des problèmes? Elles ne le font pas. Elles en créent.

Si l’ONU est à la hauteur de son potentiel, c’est formidable. Sinon, c’est une perte de temps et d’argent, a-t-il ajouté. Les Etats-Unis sont les principaux bailleurs de fonds de l’organisation internationale, couvrant 22% de son budget.

Le 29 décembre 2016 par Romandie